Histoire

En 1970, Chèvrefeuille est né d’une envie de répondre à différentes situations rencontrées par Geneviève Seynaeve : offrir un toit à des jeunes mamans et à leurs enfants souffrant de violences conjugales et familiales, d’un manque de repères, de ressources familiales et ne sachant vers qui se tourner.

Le 31 octobre 1971, l’association se constitue en ASBL, prend le nom de « Chèvrefeuille », nom d’un arbuste grandissant à l’aide d’un tuteur et dont la magnifique fleur dégage un parfum discret mais délicieux.

En 1974, Chèvrefeuille est agréé par l’ONE et par la Communauté Française comme Maison Maternelle et peut alors compter sur quelques subsides qui ont augmenté avec les années et qui ont permis d’engager du personnel d’encadrement social et éducatif.  L’ONE subsidiait la maison avec un montant par nuitée. Chèvrefeuille occupait alors un bâtiment situé rue de la Croix, 41, déjà en fort mauvais état et qui n’existe plus maintenant.

En 1980, avec les dons reçus, Chèvrefeuille acquiert les deux maisons contiguës situées au 104 et 106 de la rue Lesbroussart, toujours à Ixelles.

En 1981, après les travaux de rénovation, le déménagement peut se faire. La maison comporte 14 chambres et peut accueillir 14 mamans avec leurs enfants.  Chèvrefeuille louait déjà des appartements « satellites » afin de préparer les mamans plus fragiles à leur autonomie.  La capacité totale d’accueil était alors de 17 mamans avec leurs enfants.

En 1987, Geneviève prend sa pension et la direction de la maison est reprise par Agnès Crabbe.

En 1990, la maison décide d’organiser le post-hébergement par l’engagement d’une personne pour assurer l’accompagnement des mamans qui quittaient la maison et qui demandaient à être soutenues dans leur vie quotidienne.

En 1998, la situation du pouvoir responsable évolue et le secteur des maisons d’accueil est régionalisé.  Chèvrefeuille est alors reconnu par la Cocof (Commission Communautaire Française) et devient Maison d’Accueil.  Cet état sera sanctionné par un décret en 1998 et le mode de subvention est revu complètement.  Après de grosses craintes et des années budgétairement difficiles où les déficits cumulés ont été importants, la situation s’est nettement améliorée.  Depuis lors, les subsides couvrent la totalité des frais de personnel socio-éducatif (selon les normes d’encadrement du décret).  Chèvrefeuille est alors agréé pour une capacité totale de 40 personnes : 18 mamans et 22 enfants dans 18 unités de vie : 14 chambres dans la maison communautaire et 4 appartements satellites.

En 2008, différents travaux d’agrandissement et de remise aux normes ont été effectués pour faciliter la vie communautaire et embellir la maison.

En 2011, les 40 ans de Chèvrefeuille ont été fêtés en même temps que la fin des travaux.

En 2014, vient alors l’achat de l’immeuble « 85 », entièrement rénové pour y accueillir les appartements satellites jusqu’alors disséminés dans les environs.

En 2016, le 08 octobre, c’est l’inauguration.

La maison continue à être gérée par un Conseil d’Administration dynamique, toujours soucieux de l’intérêt de la maison et de sa bonne gestion, attentif aux mamans et enfants accueillis et à la qualité du travail social et éducatif qui y est développé.

Depuis quasi le début de l’histoire de Chèvrefeuille, le Lion’s Club Bruxelles Europe Forêt de Soignes soutient la maison dans ses différents projets (cartes de vœux, St Nicolas, Fête des mères, différents travaux,…) et inscrit cette collaboration par l’engagement d’un de ses membres au sein du Conseil d’administration.